La détox émotionnelle

You are currently viewing La détox émotionnelle
Temps de lecture : 5 minutes

Notre corps emmagasine au cours des années de nombreuses émotions et blessures. Bien souvent réprimées lorsque celle-ci ne correspondent pas à nos valeurs. Ce refoulement nous engorge de déchets émotionnels que notre esprit et notre corps ont parfois du mal à évacuer. N’attendons pas la saturation, la dépression, le burn out, ou que la moindre maladie s’installe. Nous pouvons agir à notre niveau en effectuant une détox émotionnelle.

Les objectifs d'une détox émotionnelle.

Commençons par garder à l’esprit que tout ce que nous refoulons, n’exprimons pas s’imprime dans notre corps. Nettoyer notre esprit ainsi que notre cœur de tout ce qui vous empêche d’avancer devient alors une nécessité. Nous pouvons aussi parler de charge mentale. Ce sentiment d’explosion intérieure que nous ressentons parfois lorsque rien ne tourne rond. Un sentiment d’impuissance face à un enchainement de situations que l’on avaient pas vu venir. Ou bien cette liste interminable de tout ce que nous avons à faire.

Je vous propose d’identifier vos surcharges émotionnelles puis les évacuer. Comme vous le savez pour une détox physique nous prenons des précautions. Il va falloir en prendre encore plus lorsque nous libérons nos émotions afin de ne pas faire de dommage collatéraux. Je vous invite donc dans cet article à faire un voyage au cœur de vos émotions afin de vous libérer. Agissons avant que notre organisme n’en puisse plus et se retrouve en rupture.

Que sont les toxines émotionnelles ?

Les toxines sont nombreuses à découler de nos émotions, humeurs, états d’âmes. Ces nuisances bien souvent quotidiennes et répétées absorbent notre énergie. Perturbent notre équilibre et nous rongent. Nous éprouvons le besoin constant de comprendre le pourquoi du comment et nous nous retrouvons dans une perte de sens.

Voici une liste non exhaussive de toxines émotionnelles :

Abattement, jalousie, honte, regrets, méfiance, stress, mépris, humiliation, culpabilité, tristesse, déprime, angoise, insécurité, frustration, remors, préoccupations, contrariétées …

Certains signes ne trompent pas. Je vous propose d’identifier vos signaux qui indique que vous êtes en intoxication émotionnelle sur les deux listes ci-dessous.  

N’hésitez pas à vous faire aider par un proche, car parfois nous ne voulons pas admettre, nous ne nous rendons pas compte, nous refoulons, refusons de voir.

Dans notre comportement :

  • Perception altérée
  • Baisse de la confiance en soi
  • Trop critique
  • Emotions à fleur de peau
  • Manque de motivation, d’entrain
  • Eteinte, comme une forme apathie
  • Insomnie
  • Distanciation affective
  • Confusion
  • Difficulté à se concentrer
  • Irritable
  • Sur la défensive

Ecoutons notre corps :

  • Tensions musculaires
  • Boule au ventre
  • Palpitations cardiaques
  • Nausées
  • Vertiges
  • Fatigue intense
  • Trouble de l’alimentation
  • Compulsion
  • Maux de tête
  • Troubles digestifs
  • Prise de poids
  • Perte de poids
  • Soucis cutanés
  • Sommeil perturbé

Libérez-vous de vos toxines émotionnelles

Pour vous y aider, je vous propose cet exercice de sophrologie

« Les bulles de savons »

  • Installez-vous confortablement, détendez-vous,
  • Concentrez-vous sur votre respiration, inspirez profondément et expirez doucement.
  • Identifiez les émotions qui vous encombrent,
  • Fermez les yeux et imaginez que vous enfermiez une première émotion dans une bulle de savon,
  • Regardez cette émotion d’envoler à chacune de vos expirations,
  • Libérez votre esprit, et recommencez pour chaque émotion.
prendre soin de soi

Prenez soin de votre écologie intérieure

Il s’agit ici de développer votre connexion à votre état présent. Un moyen de cultiver la pleine conscience au quotidien. De porter attention au moment présent et d’observer vos ressentis avec bienveillance. De prendre le temps tout simplement.

Pratiquons avec bienveillance

Au travers de vos sens, prenez le temps de détailler chaque aspect de l’objet que vous aurez choisi. Commencez par une respiration profonde en gonflant bien votre ventre. Puis en expirant longuement et doucement. Choisissez un objet de votre environnement (un carnet, une fleur, une tasse … ).

Par exemple : observez les couleurs, reflets de votre tasse de thé. Respirez pour en déterminer les notes ou encore les plantes de votre boisson. Sentez la douce chaleur à travers la tasse sur vos mains, le volume et le poids de la tasse.

Faire ceci régulièrement, vous permet de profiter de l’instant présent, d’observer votre environnement. L’avantage c’est que vous pouvez pratiquer n’importe où : lors d’une balade en forêt, à la plage et même dans les embouteillages. Savourez, profitez sereinement des moments présents et de ce qui vous entourent. 

Ça va aussi faire baisser le taux de cortisol. Vous savez cette hormone du stress que nous savons produire en trop grande quantité lorsque nous sommes stressées par exemple. Qui en plus vient gonfler les adipocytes sur notre ventre que nous détestons. Vous apaisez également votre tension artérielle. Booster vos défenses immunitaires. Pas mal pour un petit exercice !

méditation

Stimulons les bonnes hormones

Les émotions génèrent des hormones ainsi que des neurotransmetteurs qui peuvent se classer en deux grandes catégories. Les toxiques et les bienfaitrices. L’anxiété, l’adrénaline, le cortisol ont de lourdes conséquences lorsqu’elles sont sollicitées et crées à outrance. A l’inverse, des hormones comme :

  • L’ocytocine (hormone de l’amour).
  • La dopamine (hormone de la motivation).
  • L’endorphine (hormone du plaisir).
  • La sérotonine (hormone du bonheur.

Viennent calmer le corps et l’esprit. Il s’agit donc de stimuler la production de ces hormones salutaires pour notre bien-être. Pour ce faire offrez-vous un bain de soleil, des bains de nature en vous promenant en forêt, près de la mer, faites du sport, du yoga, de la méditation, riez à chaque occasion, écoutez de la musique et maintenez le contact charnel et physique avec vos proches.

Pardonnez

Ce que je vous propose ici c’est de voir le pardon comme une amnistie émotionnelle, qui permets de s’affranchir d’émotions toxiques. Le pardon n’est pas un acte de faiblesse mais une stratégie de délestage que nous adoptons pour aller mieux. Rompre avec l’émotionnellement toxique. C’est une forme de lâcher-prise, qui permets également de briser le cercle de la rumination négative. Qui non seulement polluent psychiquement mais aussi physiquement. Souvenez-vous que les maux s’impriment sur notre corps.

Longtemps, j’ai pensé que le pardon était pour les lâches. Je suis restée campée sur cette position (car pour celles qui me connaissent je suis un peu, beaucoup têtue… mais chut). Quand j’ai réalisé que c’était en fait un acte envers soi. Je l’ai vu différemment ce pardon, j’ai commencé à me pardonner à moi-même d’être si dure envers moi. Evidement certaines choses sont impardonnable mais je ne vais pas m’étaler sur ces cas particuliers, sinon je me lance dans un roman.

J’espère que cet article aura apporté de l’eau à votre moulin, n’hésitez pas à partager votre avis en commentaire. Besoin de plus de renseignements ou d’être accompagnée dans cette démarche ? Je me tiens à votre disposition avec grand plaisir.

Laisser un commentaire