Balance ton sucre

Balance ton sucre
Temps de lecture : 4 minutes

Le sucre est une drogue qui nous rend accro. Pour s’en libérer il faut déjà le connaitre et le reconnaitre. Les glucides qui se cache partout. Y compris dans les produits salés. Bien souvent nous ne nous rendons pas compte de notre consommation personnelle. Diminuer ses glucides ne veut pas dire manger insipide. Loin de là confirme la gourmande qui est en moi. Le moins de sucre est facile avec un coup de pouce. Balance ton sucre, et suivez le guide !

La consommation de sucre moyenne en France est de 30 à 35 kilos par personne et par an. Elle favorise bien des soucis de santé. Pensez-y lorsqu’en passant au rayon sucre vous verrez les paquets empilés. C’est un bon moyen de visualiser. De voir que 30 paquets c’est un peu beaucoup.

Les différents sucres

Globalement nous distinguons trois catégories de sucrant :

  • Les sucres industriels et raffinés
  • Les sucres naturels
  • Les édulcorants

Le plus connu est le morceau que nous plongeons dans notre thé ou café. C’est le saccharose, issu de la betterave puis raffiné pour obtenir une poudre blanche sans le goût terreux. Il ne nous apporte aucun minéraux ni vitamines.

L’industrie nous fabrique également du glucose-fructose. Qui selon eux est l’ingrédient idéal. On le retrouve dans de nombreux produits. Il s’agit du sirop de maïs ou d’isoglucose qui est un ingrédient peu coûteux pour les fabricants. Métabolisé par le foie il sera directement transformé en graisse. Provocant notamment la maladie de NASH.

Les sucres naturels qui sont à privilégier car contrairement aux sucres industriels ils contiennent des minéraux et vitamines. Ce sont :

Ils ont l’avantage d’avoir des saveurs différentes en fonction de leurs fleur d’origine. Cela ne veut pas dire qu’ils ont des effets différents sur notre organisme. Un sucre même naturel reste du sucre idem pour du BIO.

L’aspartame, la saccharine, l’acésulfame k, la stévia (industrielle) sont des édulcorants. Alors certes ils nous apportent une saveur sucrée sans calorie. Leurs plus gros travers sont que ces édulcorants entretiennent notre attirance pour la saveur sucrée. Ils ne sont pas la solution pour vous débarrasser du sucre.

Prenons conscience de notre consommation.

Je vous propose de faire le tour de vos placards, réfrigérateur puis de lire les étiquettes. En haut si dans les trois premiers ingrédients vous trouvez : sucre, sirop de glucose, sirop de glucose-fructose, sirop de sucre inverti, maltodextrine, isoglucose, dextrose, maltose … c’est que votre produit est relativement concentré en sucre. Enfin regardez la ligne Glucides, au 100g et par portion (mais mangez-vous cette portion ? souvent non c’est beaucoup plus).

Pas à pas pour une diminution du sucre.

Allons-y par étapes. Hors de question du jour au lendemain de ne plus manger de glucides. Ce serai une frustration terrible. Un échec car vous ne tiendrez pas bien longtemps. Le résultat est bien souvent une surconsommation de produits sucrés après. Ce serai plus que contre-productif. Faisons simple en diminuant, puis supprimant les petits sucres par-ci, par-là ajoutés dans le thé, café.

Fuyez un maximum les produits transformés. Ressortez vos recettes. Redécouvrez le vrai goût des aliments. L’industrie agro-alimentaire aime le sucre pour deux raisons.

  • Ce n’est pas cher,
  • Ça vous rend accro à leurs tambouilles.

Privilégiez-le « sans sucre ajouté », c’est une allégation encadrée par la loi qui signifie que le produit n’a pas subi d’ajout de sucres lors de sa fabrication.

Pour vos boissons je vous propose d’aromatiser vos eaux. C’est l’alternative si vous ne pouvez pas les boires natures. Usez des herbes fraiches comme la menthe, la lavande ou citronnelle. Aux fruits avec des écorces d’orange, de citron ou pamplemousse. Aux épices, anis, badiane, cannelle. Vous voyez il y a beaucoup de façon transformer le goût de votre eau. D’éviter le reflexe sirop ou soda. Amusez-vous cherchez des recettes et faites vous plaisir.

Les laitages comme les boissons sont souvent bien riches en sucres et les étiquettes là encore nous dupent en mettant les valeurs pour une portion de 100 g sur un pot qui en contient 125g voire plus. Ouvrez l’œil. Du sucre dans un yaourt ou une crème végétale nature pour la cuisine est aussi une pratique courante.

Les recettes, réduisez la quantité de sucre de 30% voir jusqu’à 50 %. Le goût en sera bien meilleur. Dans un premier temps remplacez par du miel liquide ou sirop d’agave puis diminuer progressivement les doses.

L’adaptation à la baisse de sucre

Notre organisme est habitué à fonctionner avec des glucides comme carburant. En lui baissant sa consommation il va forcément s’affoler un peu. Provoquer quelques effets pas toujours très sympa dont voici une petite liste.

  • Courbatures,
  • Maux de tête,
  • Crampes,
  • Fatigue,

Ces symptômes peuvent faire penser à beaucoup et à juste titre qu’elles ont trop baissé leurs consommation de sucre. Mais souvenez-vous que c’est une drogue. En gros votre corps réclame sa dose. Comme pour les migraines par exemple. Il est capable de provoquer une crise pour obtenir son médicament (sa dose). Au bout de 3 ou 4 jours en fonction des personnes tout rentre dans l’ordre. Avec un regain d’énergie pour beaucoup.

Challenge #balancetonsucre

Parce que c’est compliqué de baisser sa consommation seule pour beaucoup. J’ai décidé de mettre en place un challenge que je diffuserai sur Instagram et Facebook. Ce sera sur 2 semaines. A compter du Lundi 15 février.  Chaque jour un conseil ou une astuce ou encore une recette pour vous accompagner. Merci de jouer le jeu en mettant l’hashtag #balancetonsucre dans vos publications. Vous suivre sera une merveilleuse récompense pour moi.

Laisser un commentaire