Ces résolutions que je ne tiendrais pas

Ces résolutions que je ne tiendrais pas
Temps de lecture : 4 minutes

Ah ces résolutions que je ne tiendrais pas.  Qui n’a pas dit « allé cette année je retourne à la salle, je perds du poids, je change de job … ». Ces résolutions aussi bonnes et louables qu’elles soient, si elles ne sont pas ancrées s’envoleront, seront bien vite oubliées. 

Faites un vœux !

Oui ! Faites le vœux, projetez-vous, imaginez, rêvez et tout se mettra en place. Ça parait fou dit comme ça ? Ne me croyez pas, essayez. C’est la meilleure façon de réaliser. Parce qu’après tout, vos vœux, vos résolutions, vos projets ; ils vous sont propres et personnels alors foncez ! Vous méritez de vous accomplir. 

A titre personnel, je ne suis pas la nana qui chaque année prenait des résolutions, posait des objectifs car en moi c’était bien ancré que ça ne servait à rien. Puis depuis quelques années je transforme ces résolutions en vœux (avouons que c’est plus féerique). Il y a un an, je venais de passer une année merveilleuse. Je faisais le vœux que 2020 le soit tout autant et ce fût le cas malgré les contraintes et aléas que cette année nous a imposée.

Cette année je vais faire le vœux de mettre encore plus de conscience dans ma vie, mes achats en passant par cuisine, mon assiette, mon corps.

En me lisant, en m’envoyant des messages, en me consultant, je me rends souvent compte de nos points communs. Vous le savez ce sont ces petits détails, nos souffrances, nos trucs de travers. Qui me permet de percevoir vos ressentis, vos maux, vos douleurs, vos épreuves pour vous aider ; vous accompagner au mieux.

Entrons dans le vif du sujet et détaillons ces vœux en toute sincérité que je vous (nous) souhaite :

Mettre plus de bon sens dans nos achats.

Acheter davantage de produits de base, fuir les transformations industrielles c’est déjà remettre du bon sens dans nos placards. Consommer le plus local possible est également un geste pour aider et apprécier le travail de nos producteurs locaux.

Lorsque j’achète un produit bien souvent mon imagination se mets en route pour savoir avec quoi je pourrais l’associer en recherchant dans ma mémoire le goût que ça pourrait donner.

Mettre plus de conscience nos assiettes.

Cuisiner est une façon de se concentrer sur le moment présent. Surtout sur autre chose que de l’anxiété ou du stress. Certaines passionnées parlent de l’effet thérapeutique de ces instants passés en cuisine. Cuisiner à un effet réconfortant après une longue journée. Réussir une recette demande parfois de la concentration, entre l’ordre des ingrédients, les températures, c’est captivant et focalise notre attention sur le moment présent.

La cuisine implique nos sens. Nous sentons, touchons, goutons, régalons nos yeux, nos papilles. Elle nous transporte vers des souvenirs et c’est un lien merveilleux.

J’aime faire des sablés en fin d’années. Je l’avoue davantage depuis que j’ai une cuisine plus pratique. Mon lien émotionnel est un rouleau à pâtisserie. Pas n’importe lequel mais celui de mon grand frère que la vie m’a arraché beaucoup trop tôt lorsque j’étais enfant. Donc quand je pâtisse c’est un retour en arrière rempli de farine, d’odeur, de bêtises, de pâtes, de bonbons, de gâteaux, de pain chaud, d’insouciance.

Aimer notre corps ... enfin !

L’image de notre corps est brouillée, le port du masque, les filtres photos n’améliore pas ce souci. Nous nous voyons souvent énorme, focalisons sur un petit défaut qui devient une obsession amplifiée. Nous évitons les miroirs, fuyons les appareils photos. Si nous commencions à l’aimer notre corps ?

Je vous propose de vous observer avec bienveillance, de prendre soins de vous, d’hydrater votre peau : par exemple un massage sur ce ventre que vous n’aimez pas. De vous prendre en photos, d’en retrouver d’ancienne, de vous observer. Enfin de vous trouver jolie.

Mettre plus de zénitude dans notre quotidien.

zenTout va trop vite, dès le matin c’est la course entre les enfants à accompagner à l’école, se préparer pour filer travailler. Nous sommes bien souvent dans un engrenage bien rodé, rythmé à une cadence élevée. Et si vous vous posiez un instant ?

Un moment pour vous ; cet instant peut-être une pause avec un thé en pensant à une chose agréable, pourquoi pas les prochaines vacances ?  Une marche pour vous vider la tête ? Une activité sportive qui vous fait du bien ? Un bain ?

Nous prenons bien souvent soins des autres en nous oubliant. Il est temps de nous mettre dans le groupe des personnes importantes à nos yeux.

Envie d’échanger à ce sujet, besoin d’être accompagner pour ancrer vos vœux ? n’hésitez pas à me contacter je me ferai un plaisir de vous répondre.

Mais pour le moment je vous souhaite une merveilleuse année, prenez bien soins de vous et de vos proches.

Laisser un commentaire